Que faire en Corse ? Voici les meilleures activités

Que faire en Corse ? Voici les meilleures activités

mai 22, 2022 0 Par admin

Le secteur touristique est de plus en plus la cible de convoitise. Nombreux sont ceux qui s’y intéressent. Et pour étancher leur soif, ils s’offrent des voyages afin de découvrir les merveilles d’autres horizons. Si la plupart des horizons restent connus des touristes et autres aventuriers, il y en a d’autres qui baignent encore dans l’ignorance. C’est le cas par exemple de la Corse, une île de la Méditerranée à laquelle le présent article consacre sa plume. Un point d’honneur sera mis sur les meilleures activités qu’on peut y mener lors d’un voyage touristique.Que visiter en Corse?

Les Îles sanguinaires

La Corse est une plaque tournante en matière de tourisme. Les îles sanguinaires en sont la preuve. Elles se retrouvent à l’entrée ouest du Golf d’Ajaccio. C’est un lieu d’histoire par excellence pour les touristes qui en ont l’intérêt. La principale histoire qui pourrait les intéresser est celle de la dénomination de cette belle architecture qui est érigée à proximité du Golf d’Ajaccio. Les Iles sanguinaires tireraient leur origine à partir de plusieurs horizons.
Les rayons du coucher du soleil sur les rochers ou encore la couleur des franquenies en sont quelques-unes. Les Îles Sanguinaires sont un bloc compact composé de 4 îlots dont le Mezu Mare, les Cormorans, les Cala d’Alga et le Pori. Aux alentours des îles, l’on peut se laisser emporter par l’immeuble bâti de Tino Rossi de même que la chapelle des Grecques. La beauté de ces différentes infrastructures érigées donne une splendeur à ce site touristique qui s’est fait une place dans le giron du patrimoine naturel et culturel d’Ajaccio.

Les plages corses

L’affluence sans cesse croissante qui s’observe du côté de la Corse du Sud se justifie par l’esthétique de ses nombreuses plages. Elles sont dotées des eaux bleues, limpides et turquoises. Les touristes peuvent se régaler avec l’univers ensoleillé de ces plages même si celles-ci ont le défaut d’avoir moins de vagues. Les plongeurs amateurs peuvent s’offrir des visites sur les plages des îles de la Méditerranée. Mais ils sont contraints de respecter les exigences inhérentes à l’environnement. Il en est de même des consignes de sécurité. L’autre précision qu’il convient d’apporter est la multitude de plages corses. De façon plus explicite, il existe une douzaine de plages corses dont :

  • La plage de Palombaggia ;
  • La plage de Santa Giulia ;
  • Et la plage de Rondinara.

La première fait l’objet de toutes les références dans les guides de voyage. Elle reste et demeure l’une des plages les plus fréquentées de par le monde. Son aperçu architectural et panoramique remarquable ne fait plus l’ombre d’aucun doute. L’UNESCO l’a même reconnu en hiérarchisant le Palombaggia parmi les plages les plus belles qui puissent exister au monde. Vêtue de sable d’une blancheur éclatante, la plage de Palombaggia est constituée de pins parasols. La seconde est la deuxième plage la plus belle de la région administrative française. Elle est à cheval entre le Bonifacio et le Porto-Vecchio.

La troisième et dernière plage a pour nom plage de Rondinara. Elle se démarque des autres de par sa forme semblable à celle du coquillage. Il suffit d’y faire un tour pour être accueilli par le vent très frais qui agrémente les instants de détente. Les amoureux des baignades peuvent assouvir leur faim grâce à l’eau chaude en été.

Porto-Vecchio

Porto-Vecchio est un point de chute touristique qui draine derrière lui une marée humaine. Il s’étend sur un vaste rocher au pied des aiguilles de Bavella. La vieille ville à l’effigie du site touristique est un fin conservateur du charme pittoresque auquel aucun touriste ne manifeste même velléité de résister. Le port de plaisance, les marais salants sans occulter le Casa di Lume sont entre autres lieux d’intérêt à visiter par ceux qui aspirent découvrir les merveilles de l’ancien chef-lieu du piève homonyme. La vieille ville est entourée par deux grandes plages : La plage de Palombaggia et celle de Santa Giulia.

Bonifacio

Il est l’un des trésors incontournables de l’île de la Méditerranée. Située dans la partie méridionale de l’île, la ville de Bonifacio est scindée en deux : la ville dite basse et celle qualifiée de haute. Ce site touristique, naguère surnommé Cité de falaises, est très adulé par les touristes parce qu’il a un caractère naturel. Le surnom Cité de falaises qui lui est conféré est l’emblème de sa domination sur la mer qui date du promontoire de calcaire. L’ancienne forteresse est accessible en bateau. Les visites guidées en grottes, les randonnées de même que les cirques se soldent toujours par des moments merveilleux.

Ajaccio

S’il est vrai que la Corse est composée de plusieurs villes, Ajaccio doit être fier de son statut de ville la plus habitée et la plus développée. Mieux, la ville qui se retrouve au fond du Golfe d’Ajaccio est une référence en matière culturelle et historique. C’est en plein cœur de cette ville qu’est implanté le musée national de la Maison de Bonaparte. Napoléon Bonaparte, un homme dont le séjour terrestre se résume à son activisme politique très mouvementé et d’un despotisme à la Bonaparte. La vieille ville est l’autre référence d’Ajaccio qui fait de celui-ci un incontournable site touristique.

Les Calanques de Piana

La géologie est une vertu gracieusement offerte par la nature. Elle rayonne dans la zone qui en bénéficie. C’est une vérité qui ne saurait faire l’objet de contradiction chez les Calanques de Piana d’autant plus qu’un certain nombre d’éléments témoigne de la nature géologique des Calanques. Il est à évoquer :

  • La roche magmatique ;
  • Le porphyre rouge ;
  • Et le maquis vert bouteille.

En outre, les Calanques de Piana sont reconnues comme le territoire de la Corse où les merveilles de la nature poussent tels des champignons. La voiture ou les simples balades suffisent pour visiter ce chef d’œuvre français.