Zoom : Le rat domestique

Le rat qui, autrefois, était connu pour être beaucoup plus fréquent dans les égouts et les laboratoires fait désormais son entrée dans les maisons auprès de l’homme et devient le rat domestique , un voisin particulier. Rejetées par certaines personnes, d’autres trouvent pourtant intéressant de les apprivoiser. Dans cet article nous découvrirons  ses caractéristiques ; de quoi est composé son alimentation ; comment l’élever et les effets de sa cohabitation avec l’homme.

Quelles sont les caractéristiques du rat domestique ?

Le rat domestique est issu du rat brun (Rattus norvegicus) et est de la famille des Muridés. Les rats domestiques sont bien sûr apprivoisés et ont donc moins peur de l’homme. Ce sont de petits rongeurs dont la durée de vie va de deux ans et demi à trois ans. Le poids moyen d’un rat domestique adulte est de 250 à 500 g pour les femelles et de 450 à 700 g pour les mâles. À l’âge adulte, un rat domestique a une taille allant de  20 à 28 centimètres sans compter la queue qui à elle seule mesure 13 à 15 centimètres. 

De quoi se nourrir le rat domestique ?

Le régime alimentaire du rat domestique est de type omnivore à tendance granivore. Un rat mange l’équivalent de 8 à 10 % de son poids par jour. Son alimentation est principalement composée de grains. Cependant, son caractère omnivore opportuniste fera qu’il appréciera aussi les croquettes du chien, la nourriture des autres rongeurs et oiseaux, les fruits et légumes…

Selon une étude menée par les Laboratoires Harlan, l’alimentation du rat doit respecter le taux de 14 % de protéines pour 4 % de lipides, pour un rat adulte en bonne santé.

Par ailleurs, il y a des aliments à éviter de donner au rat. Ce sont : les agrumes qui contribuent au développement de certaines tumeurs chez le mâle ; le chocolat qui est toxique à cause de la théobromine. Il faut aussi éviter les boissons alcoolisées, les sodas, ou encore les pépins ou les noyaux de nombreux fruits.

Comment élever un rat domestique ?

La première chose dont il faut s’assurer avant de penser à élever un rat domestique, c’est l’environnement. Il faut un environnement adéquat pour qu’il se développe correctement. Ainsi, le choix et l’entretien de la cage est très importante. Celle-ci doit être assez grande et aérée pour l’épanouissement du petit rongeur. Pour l’animal adulte, il faut compter un espace minimal d’environ 0,05 m3 par individu. Elle doit être disposée loin des courants d’air ou des sources de chaleur mais dans une pièce animée où les rats profiteront de la présence humaine. 

Pour les rats, il est conseillé d’utiliser des litières de chanvre, de lin et de maïs. Il est utile d’ajouter des jeux et des cachettes pour distraire les rats en captivité. La cage et les accessoires doivent être nettoyés au moins une fois par mois. Aussi spacieuse et bien aménagée que soit la cage, le rat a besoin d’en sortir, de préférence plusieurs heures par jour, pour se dégourdir, faire de l’exercice, jouer et être en relation avec ses maîtres.

La cohabitation du rat domestique avec l’homme est-elle sans danger ?

Les rats sauvages , comme d’autres animaux, peuvent transmettre de nombreuses maladies à l’Homme telles que la méningite, le fièvre, la leptospirose. Les rats domestiques, élevés en captivité et qui ne sont pas mis en contact avec des rats sauvages, ne contractent pas les mêmes maladies. 

Les rats sont sensibles à certains parasites, dont certains, comme la gale, les puces, les poux, la teigne et les vers intestinaux, sont transmissibles à l’homme. Généralement, certains de ces parasites ne se développent que dans de mauvaises conditions d’élevage. Par exemple, l’hantavirus de Séoul est un virus transmis à l’homme par inhalation de particules issues des fluides corporels d’un rat ou par morsure. Les symptômes peuvent être plus ou moins graves : fièvre, maux de tête, hémorragie conjonctivale, douleurs gastro-intestinales, encéphalite.

Pour éviter ces maladies, il faut d’abord choisir avec soin l’élevage qui vous fournira les rats et enfin soigner son animal et lui assurer une bonne hygiène.

Par ailleurs, il faut noter que les rats  peuvent être à l’origine de nombreux dégâts dans la maison à force de ronger tout ce qu’ils trouvent s’ils ne sont pas bien apprivoisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − neuf =