La cigarette électronique est-elle autorisée en Thaïlande ?

La cigarette électronique est-elle autorisée en Thaïlande ?

janvier 21, 2022 0 Par admin

Avec l’évolution croissante du nombre de vapoteurs dans le monde, des pays tels que la Thaïlande émettent encore des réserves quant à l’utilité de la cigarette électronique. En effet, plus de 700 000 Français transitent par an par la Thaïlande. Mesure importante, dans ce pays conservateur, les débats sur la cigarette électronique sont assez houleux. Pour ceux qui ont pour projet de voyager en Thaïlande, voici des informations importantes à avoir sur la réglementation en vigueur.

La Thaïlande et la cigarette électronique : Un mélange qui ne marche pas

Mis à part l’Argentine, le Brésil et certains pays de l’Asie, la Thaïlande a choisi de faire partir des vapo-sceptiques. En effet, le gouvernement thaïlandais a interdit l’utilisation, la vente ou la détention de cigarettes électroniques à l’intérieur du royaume. Les autorités ont réfléchi sur l’aspect incitatif de la cigarette électronique. 

Ainsi, pour eux, ce dispositif peut inciter les jeunes au tabagisme. Comme les chichas, la cigarette électronique est vue comme un pont vers la cigarette. Cette dernière représente un fléau responsable de la mort d’environ 80 000 personnes par an. La plupart des victimes sont des fumeurs dits passifs.

La prohibition concerne aussi les voyageurs

En 2019, l’autorité de régulation du tourisme thaïlandais a tenu à rappeler ce principe érigé s’appliquant à tous les résidents et visiteurs. L’institution a tenu à rappeler aux touristes qu’ils se doivent de respecter ces règles de tabagisme au sein des espaces publics et lieux fermés. De plus, ils se doivent d’éviter la prohibition des cigarettes électroniques au sein du pays.

De ce fait, tous les visiteurs du pays sont tenus de laisser tout accessoire de vapotage. Ceci leur évitera de subir des sanctions pénales et administratives mises en place par la législation du pays.

Les procès concernant le vapotage sont coûteux

L’horrifiante histoire de Cécilia Cornu ainsi que sa famille en 2019 rappelle à quel point la Thaïlande tient à tenir la cigarette électronique loin de son territoire. Selon les faits, la touriste aurait effectué son voyage en Thaïlande pour profiter des vacances avec ses proches. À l’arrivée, la touriste française, sans être informée des règles, a sorti en public  son appareil de vapotage.

Elle fut arrêtée et conduite au commissariat sans être informée de ce qu’on lui reprochait. De plus, on lui aurait confisqué son passeport en vue de l’expulser du pays. Le procès de la Française a finalement eu lieu pour donner lieu à une amende s’élevant à 23 euros. Par ailleurs, les frais d’avocats et de justice quant à eux se chiffraient à près de 8 000 euros. De plus, elle aurait fait l’objet de poursuites de la part des services de l’immigration, situation l’ayant conduite en prison.

Bientôt une censure pour la cigarette traditionnelle

Toujours en accord avec cette histoire de la touriste française, il faut reconnaître la rigueur des autorités de la Thaïlande vis-à-vis de la cigarette électronique. Cette sévérité surpasse largement le simple cadre matériel. Il s’agit d’une chasse au tabagisme que le gouvernement du pays exécute depuis quelques années.

Pour aller plus en détail, c’est l’industrie du tabac dans son ensemble qui est la cible. En effet, les autorités préparent de nouvelles règles à l’encontre de la cigarette électronique. Au vu de l’actuelle conjoncture, le tabac, peu importe la forme sous laquelle elle se présente, n’est plus accepté à la plage. Ceci conformément à une loi introduite en 2017.

Les fumeurs réclament le droit de bénéficier d’une alternative afin de profiter de la cigarette électronique

Face à la détermination de l’autorité gouvernementale à supprimer le vapotage, les fumeurs réclament l’ouverture d’une issue. Celle-ci visera à alléger le sevrage devant l’actuelle réglementation. En 2018, les vapoteurs et universitaires ont tenu un débat pour approfondir les perspectives éventuelles sur la question.. Ce dernier à abouti à l’idée selon laquelle le pouvoir public devrait mettre en place des solutions afin de limiter plutôt les risques.

Pour ce faire, le séminaire a effectué une comparaison des points forts et faibles de ses propositions. À l’issue de cette comparaison, il a été retenu qu’une censure stricte des cigarettes électroniques favoriserait la contrebande. Ceci augmenterait encore les risques liés à l’exposition aux substances toxiques et néfastes pour la santé.

Les pays autres que la Thaïlande interdisant la vape

Bien qu’il s’agisse d’un des outils de réduction de tabac doté d’une grande efficacité, la vape est interdite dans certains pays.

  • En Asie et en Océanie nous avons l’Australie, Brunei, Cambodge, Hong Kong, Inde, Indonésie, Japon, Malaisie, Philippines, Singapour, Taïwan ;
  • En Afrique et Moyen-Orient nous avons L’ile Maurice, l’Afrique du Sud, les Seychelles, l’Égypte, les Émirats arabes unis, Jordanie, Iran, Oman, Liban, Turquie, Qatar ;
  • En Amérique, nous avons le Brésil, l’Argentine, le Canada, le Mexique, les États-Unis, l’Uruguay, le Venezuela ;
  • En Europe l’Autriche, la Croatie, la Norvège, la Finlande, la République tchèque et la Suède.

Cette liste n’est pas exhaustive et les réglementations des certains de ces pays sont selon un classement donné et dans certaines régions.